08/05/2021

Les experts du custom

Le Custom n'a jamais autant pris part dans les conversations. L'exclusivité d'un article unique est très attrayant, et dans le contexte des Sneakers, ce qui était autrefois un passe‑temps de niche est maintenant un marché en plein essor.

Des enfants qui griffonnent leurs Chuck Taylors aux skaters qui découpent la partie supérieure de leurs Vans Caballeros, les Customs sont aussi anciens que les baskets sur lesquelles ils sont basés. À la fin des années 90 et au début des années 2000, les passionnés de sneaker ont commencé à produire leurs propres versions de leurs baskets préférées et à les mettre en vente sur le marché.

L'un des premiers à le faire est Bobbito Garcia. Pionnier de la culture des années 80 et 90, Garcia a peint des swoosh de différentes couleurs sur l'emblématique Air Force 1 de Bruce Kilgore et les a mis en vente. Parmi les autres pionniers, Methamphibian et SBTG se sont fait un nom en peignant à la main des Nike Dunks qu'ils revendaient à prix d'or. Raif Adelberg a découpé des Nike Air Force 1 et a envoyé ses créations personnalisées à Eddie Cruz pour les vendre à Union LA au tout début des années 2000.

Quelques années plus tard, les customs de JBF ont popularisé l'utilisation de matériaux de luxe, tandis que The Shoes Surgeon a acquis la réputation de créer les customs les plus complexes du marché. Aujourd'hui, les customs ont pénétré le marché sous toutes formes imaginables du fait que les consommateurs souhaitent se différencier par tous les moyens.

The Shoe Surgeon

Dominic Ciambrone plus connu sous le nom de The Shoe Surgeon, a connu un franc succès grâce à la customisation de sneakers. Il en est le roi incontesté et a décidé de partager son art en proposant une formation d’initiation au custom.

Durant cette formation, les participants se verront accompagnés par The Shoe Surgeon lui‑même ainsi que son équipe, dans la personnalisation d’une paire iconique, la Jordan 1. Le bijou de Tinker Hatfield grâce à ses grands panneaux de cuir, permet une customisation optimale et le résultat est souvent bluffant !

De la basket jusqu’à la box, la créativité des participant est sans limite, d’autant plus que l’artiste donne également accès à un très large choix de matériaux.

Enfin, à l’issue de cette formation, une compétition de design optionnelle est également proposée afin d’élire la meilleure création parmi celles des étudiants. Ces quatre jours de formation vous couterons 3000$ et un séjour à Los Angeles, à moins que vous attendiez qu’une nouvelle édition se déroule à Paris. 🇫🇷

162046677_1119068028567024_5194146970811952892_n.jpg

Philllllthy

Originaire de Brooklyn, Phillip Leyesa se lance dans le custom en 2019 avec des Sole Swap, puis très vite, il surf sur la tendance des sneakers vintage.

Utilisant des sorties récentes de coloris OG, il les vieillis afin qu’elles ressemblent davantage à leurs ancêtres. Semelles jaunies, peinture craquelée, on croirait voir des Jordan de 1985 sur ses publications alors qu’il ne s’agit pour la plupart que de paires récentes. Un travail de très belle qualité et beaucoup reprit cette année.

Son custom ayant fait le plus parler de lui reste celui réalisé pour l’artiste Daniel Arsham. Une Jordan 1 Dior qu’il a usé et jauni pour lui donner un aspect vintage jusqu’au‑dessous de la chaussure. 👟

132628977_237215787758142_3731707405551842477_n.jpg 132642934_853963275434419_4663520456280765043_n.jpg 132879172_1170675533386106_19873076974737381_n.jpg

logo

© 2020 Sneakmart. All Rights Reserved